Compte-Rendu : Les Foulées Citadines

13 septembre 2016

Hey ! Le 13 Mars dernier, j’ai participé à une première course « officielle ». 6 mois après, j’ai enfin pris le temps de vous en faire un vrai compte-rendu !

 

Dans mon précédent article sur la « Color Me Rad » (ici), je vous faisais part que je n’avais pas de certificat médical. Une fois ce petit détail réglé ; j’ai pu commencer à m’inscrire aux courses près de chez moi dont :

Les Foulées Citadines.

 

Les foulées citadines est une course à pied ou marche féminine. Tout le monde peut y participer, enfin sauf les hommes. Elle s’est déroulée dans le très beau Parc de Gourjade situé près de chez moi. Une course qui est tombée à pique, puisque j’étais en pleine préparation pour mon semi-marathon.

Le principe de la course était de faire le maximum de tour en 1h. Donc oui, nous avons tourné en rond pendant un petit moment !

 

Je m’y suis inscrite SEULE. Et OUI, aucune honte à y aller en ne connaissant personne. Et puis personnellement, une fois que je cours, je suis à mon rythme et si j‘y vais avec une personne qui est trop lente ou trop rapide, je n’aurais pas pu profiter de ma course.

Ce jour là, pour ma prépa, mon objectif du jour était de courir 70min. La course étant d’1h je décide de courir en mode échauffement pendant 10min sur le parking en attendant le top-départ. Pour les autres filles, de la zumba était prévu en échauffement !

 

C’est l’heure du départ, tout le monde est prêt à partir, j’arrive dans les dernières si je ne suis pas la dernière ! Et c’est partie pour une course entre nanas.

Je commence ma course tranquille. Je suis partie pour faire mes tours toute seule, à mon rythme et profiter de la course avec ma musique dans les oreilles puis … je ne sais pas comment, la magie de la course à opérer. Je me suis retrouvée à courir au même rythme de 2 petites nenettes (ou « paupiettes » si j’ai bien suivi leurs petits surnoms entre elles). Puis foulées après foulées, on s’est mise à papoter ; de montre cardio ; puis du temps qu’il faisait, puis d’autres petites choses de nos vies.

Les tours s’enchaînent en courant et en papotant tranquillement. Puis, SOUDAINEMENT ; des meufs ce sont mises à sprinter, à nous doubler et là on entend : PLUS QUE 30 SEC !!! On se rend compte qu’on est plus très loin de l’arche et on s’est mise à sprinter aussi vite que possible pour passer sous l’arche avant les 60min.

 

On cours, on cours et on cours et ça y est, on l’a fait.

C’est fini et je suis fière de moi. J’ai bien couru, à mon rythme, sans m’arrêter et je pouvais même parler ! On boit de l’eau, on s’étire et on se ravitaille. Puis, les résultats s’affichent.

1:00’04 – 7,7 km

 


 

Je suis 61ème bon j’aime penser que je suis 60ème car je suis ex-aequo avec la miss avec qui je papotais. Au final j’ai couru 9 km car souvenez vous, j’ai couru 10 min avant la course. Alors certes, pas de médaille à l’arrivée mais j’ai rencontré deux filles géniales ! Et petit cadeaux perso car étant dans les 100 prems inscrites, j’ai eu le droit à un brassard rose kalenji pour le téléphone.

 

Je n’ai pas pu m’empêcher d’en toucher deux mots aux organisateurs et l’année prochaine ; on aura peut être un petit souvenir pour toutes : marcheuses et coureuses !

De retour chez moi, je suis encore dans ma course. Est-ce que c’est ça ? Ce que l’on ressent après une course officielle ? Le sentiment de vouloir que ça ne ce soit pas fini, que non je ne suis pas chez moi mais encore là bas en train de courir.

 

Toi aussi participe à des courses ♡

 

su2zan

Previous Post Next Post

Tu pourrais aussi aimer

Leave a Reply